La coopération internationale, l’économie et l’Europe au cœur des entretiens du président de la Confédération Alain Berset à Davos

Berne, 26.01.2018 - Le président de la Confédération Alain Berset a eu en marge du Forum économique mondial 2018 de longs entretiens bilatéraux avec une douzaine de chefs d’État ou de gouvernement. Ces entretiens ont porté principalement sur la coopération internationale, sur les échanges économiques et commerciaux et sur les relations de la Suisse avec l’Union européenne et avec le Royaume-Uni.

Lorsqu’il a dressé le vendredi 26 janvier 2018 le bilan de la rencontre 2018, le président de la Confédération a rappelé que la coopération internationale et les échanges avec d’autres pays étaient l’une des clefs de notre prospérité, que les liens personnels au plus haut niveau jouaient à cet égard un rôle considérable et que les nombreux entretiens qu’il avait pu mener avaient permis à la Suisse de mieux faire comprendre sa position et de donner une impulsion nouvelle à ses priorités.

La rencontre avec le président des États-Unis Donald Trump, à laquelle ont également assisté les conseillers fédéraux Johann N. Schneider-Ammann et Ignazio Cassis, ont porté essentiellement sur les relations économiques et financières, sur la formation et sur les défis mondiaux.
Les deux délégations ont salué la qualité de l’échange bilatéral mais aussi, et plus particulièrement, les relations économiques étroites et profondes qu’entretiennent les deux pays, qui constituent une base solide pour renforcer la coopération bilatérale.

S’agissant du différend bancaire, la délégation suisse a indiqué qu’une clôture rapide des procédures engagées contre les banques suisses du groupe 1 bénéficierait aux relations commerciales bilatérales. La sécurité du droit s’en trouverait renforcée et cela permettrait d’ouvrir de nouvelles opportunités économiques. Le principe de la séparation des pouvoirs s’applique.

Le président Berset a par ailleurs rappelé l’importance du système juridique international et de l’ordre multilatéral, qui non seulement jouent un rôle essentiel pour la prospérité et la sécurité de la Suisse, mais servent en définitive les intérêts de tous.

À la rencontre avec le Premier ministre indien Narendra Modi ont assisté non seulement le président de la Confédération mais aussi le conseiller fédéral Schneider-Ammann. Les entretiens ont porté principalement sur les relations économiques et commerciales bilatérales, et plus particulièrement sur les négociations actuellement menées en vue de la conclusion d’un accord bilatéral de protection des investissements d’une part, d’un accord de libre-échange entre l’Association européenne de libre-échange (AELE) et l’Inde d’autre part.

Avec la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre belge Charles Michel et le commissaire européen aux affaires économiques et financières Pierre Moscovici, le président Berset s’est essentiellement entretenu de politique européenne, et plus particulièrement des moyens qui permettraient de clarifier en partenariat les points encore en suspens dans les relations entre la Suisse et l’Union européenne. La rencontre avec le Premier ministre britannique Theresa May a par ailleurs donné l’occasion aux deux parties d’exprimer leur volonté de limiter autant que possible les conséquences que le Brexit pourrait avoir pour les relations bilatérales, et de travailler plus étroitement ensemble dans les domaines où une coopération renforcée servirait les intérêts des deux pays.

L’échange qu’il a eu avec le président ukrainien Petro Porochenko a permis au président Berset de revenir sur l’engagement de la Suisse en Ukraine et de réaffirmer son soutien au processus de réformes que ce pays avait entrepris. Des entretiens séparés avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et le premier ministre arménien Karen Karapetjan ont notamment permis d’aborder la situation dans la région du Caucase.

La rencontre avec le chef du gouvernement libanais Saad Hariri a porté principalement sur le conflit syrien. Le Liban a accueilli quelque 1,3 million de réfugiés, et le président Berset a rendu hommage à cet égard à la solidarité dont faisait preuve le peuple libanais. D’autre part, dans l’échange de vues qu’il a eu avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, le président Berset s’est entretenu de plusieurs questions bilatérales mais a également abordé le conflit au Proche-Orient, rappelant que la Suisse s’engage en faveur d’une paix négociée, juste et durable, fondée sur la coexistence de deux États.

La rencontre avec le président rwandais Paul Kagame a permis aux deux parties de relever la signification politique et économique croissante des relations entre l’Afrique et l’Europe. Par ailleurs, le président Berset a pu s’entretenir pour la première fois avec le nouveau président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa.

Enfin, le président de la Confédération a notamment pris part à deux débats publics, l’un organisé par la SRF avec le président colombien Juan Manuel Santos sur le nouveau contrat social au XXIe siècle (« 21st-Century Social Compact »), l’autre organisé par l’Open Forum sur le thème de la démocratie à l’ère post-vérité (« Democracy in a Post-Truth Era”) et consacré à l’impact sur la démocratie de la diffusion d’informations volontairement erronées.


Adresse pour l'envoi de questions

Nicole Lamon, Service d’information DFI: +41 (0)78 756 44 49, media@gs-edi.admin.ch
Peter Lauener, Service d’information DFI: +41 (0)79 650 12 34, media@gs-edi.admin.ch


Auteur

Secrétariat général DFI
http://www.edi.admin.ch

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

https://www.edi.admin.ch/content/edi/fr/home/documentation/communiques-de-presse.msg-id-69609.html