Programme pluriannuel «Autonomie»

Renforcement de la politique en faveur des personnes handicapées

Le Conseil fédéral entend renforcer sa politique en faveur des personnes handicapées afin de permettre à ces dernières de participer pleinement, sur un pied d’égalité et de manière autonome à la vie politique, économique et culturelle. Pour atteindre cet objectif, le rapport du 9 mai 2018 sur la politique en faveur des personnes handicapées prévoit différentes mesures dans cinq champs d’action prioritaires. L’idée est de jeter les bases d’une politique cohérente et de définir les priorités dans les domaines particulièrement importants.

Collaboration Confédération - canton

La collaboration étroite avec les cantons est au cœur de la politique en faveur des personnes handicapées. Les échanges réguliers entre la Confédération et les cantons auront lieu dans le cadre du Dialogue national sur la politique sociale suisse (DNPS), dont font partie le DFI et la CDAS. Les programmes pluriannuels permettront également à la Confédération et aux cantons de promouvoir ensemble certains thèmes essentiels. Ce faisant, il sera primordial d’associer d’autres acteurs clés comme les personnes handicapées et leurs organisations.

Promouvoir l’autonomie des personnes handicapée

Le premier programme pluriannuel sera consacré à l’autonomie des personnes en situation de handicap. Il s’agit d’un thème essentiel pour renforcer les droits des personnes handicapées. Le 22 juin 2018, le DNPS a approuvé le concept du programme pluriannuel «Autonomie» (2018-2021).

Ce programme prévoit cinq champs d’action:

  • Libre choix de la structure de jour: Ici, il s’agit de faire en sorte que les personnes handicapées puissent participer au monde du travail, mais aussi d’améliorer leur accès à la vie professionnelle et à une formation. Elles doivent pouvoir choisir librement, en fonction de leurs possibilités, leur structure de jour, c’est-à-dire qu’elles doivent pouvoir choisir si elles souhaitent travailler en milieu protégé, si elles souhaitent qu’une institution les accompagne ou encore si elles souhaitent chercher un poste sur le marché primaire du travail.
  • Libre choix du lieu de résidence et de la modalité de logement: Ici, l’objectif est de développer l’offre de logements pour les personnes handicapées de manière à ce qu’elles puissent décider le plus librement possible où elles entendent habiter, et de quelle manière.
  • Flexibilisation et personnalisation des offres de soutien spécifiques: Ce champ d’action vise à permettre aux personnes handicapées de mener une vie aussi autonome que possible grâce aux offres de soutien. Ces dernières doivent donc être suffisamment souples pour être adaptées aux besoins des personnes avec un handicap.
  • Accessibilité des services et infrastructures destinés à la collectivité: Ici, il s’agit d’améliorer l’accessibilité des services et des infrastructures de telle manière que les personnes handicapées puissent participer de manière autonome à la vie de la société dans tous les principaux domaines.
  • Participation aux décisions des autorités et des institutions: À la base de ce champs d’action, on trouve la devise de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, «Nothing about us without us» (rien de ce qui nous concerne ne doit être décidé sans nous).  Les personnes en situation de handicap doivent être associées aux décisions qui les concernent.

Mise en œuvre du programme

Au cours des quatre prochaines années, les responsables du programme mettront des bases à disposition, évalueront les offres existantes et identifieront les bonnes pratiques. Il faudra par ailleurs encourager le partage d’expériences et le réseautage, et réaliser de nouveaux projets.

Dernière modification 03.09.2018

Début de la page

https://www.edi.admin.ch/content/edi/fr/home/fachstellen/bfeh/politique-nationale-du-handicap/mehrjahresprogramm-selbstbestimmtes-leben.html