Mise en œuvre

Enfants handicapés

Il n’existe dans notre pays aucune stratégie spécifique pour promouvoir l’égalité des enfants handicapés. Ce thème s’inscrit dans la politique générale de l’enfance et de la jeunesse de la Confédération. Ainsi, les mesures prises en faveur des enfants et des jeunes en général s’adressent également aux enfants et aux jeunes handicapés. Au niveau fédéral, la politique de l’enfance et de la jeunesse relève de la compétence de l’Office fédéral des assurances sociales. Celui-ci réalise notamment des programmes nationaux de protection de la jeunesse et octroie des aides financières pour concrétiser la politique de l’enfance et de la jeunesse, par exemple pour soutenir des projets en faveur des enfants et des jeunes en situation de handicap.

Il existe des mesures spécifiques pour protéger et soutenir les enfants handicapés dans le domaine de l’intégration scolaire et de l’assurance-invalidité (AI). Dans le cadre du développement continu de l’AI, le Conseil fédéral a notamment décidé en 2017 de renforcer les mesures existantes dans le domaine de l’intégration des enfants et des jeunes. Il lui importe en particulier d’accompagner de façon plus soutenue les enfants et leurs familles, ainsi que de coordonner plus étroitement les mesures médicales avec les autres prestations de l’AI. Quant aux jeunes ayant des troubles psychiques, il est aussi prévu de les soutenir davantage lors du passage de l’école obligatoire à la formation professionnelle initiale.  

Femmes handicapées

La priorité, en matière de protection contre la discrimination des femmes handicapées, va à l’élaboration de documents de référence, ainsi qu’à l’information et à la sensibilisation. Le dossier thématique sur le sujet élaboré par l’association Avanti donne avec le BFEH est l’un de ces documents de référence. Avanti donne est une plateforme dédiée aux femmes ayant les handicaps les plus divers.

Dans le domaine de l’AI, le Conseil fédéral a pris acte du risque plus élevé de discrimination que connaissent les femmes (du fait qu’elles travaillent plus souvent à temps partiel) et adapté, au 1er janvier 2018, la manière d’évaluer le taux d’invalidité et le mode de calcul de la rente. 

Contact spécialisé
Dernière modification 27.05.2019

Début de la page

https://www.edi.admin.ch/content/edi/fr/home/fachstellen/bfeh/themes-de-l-egalite/besonders-verletzliche-gruppen-/umsetzung.html