Formation

école inclusive
© Maurizio Gambarini - Keystone

Pour garantir l’égalité des chances dans la formation, il ne s’agit pas de traiter tout le monde de la même manière, mais chacun en fonction de ses besoins. Cette approche nécessite une vision dénuée de préjugés et qui n’est pas axée en priorité sur les aspects économiques.

La Constitution fédérale interdit expressément toute discrimination fondée sur un handicap physique, mental ou psychique. La loi fédérale sur l’élimination des inégalités frappant les personnes handicapées (LHand) définit les implications concrètes de cette disposition dans le domaine de la formation. Elle pose un cadre qui permet aux personnes handicapées d’accéder plus facilement à la formation et au perfectionnement. Les cantons sont tenus de prendre en compte la Constitution fédérale et les prescriptions de la LHand dans leur propre législation.

La LHand prescrit l’intégration des enfants et des jeunes avec handicap dans l’école régulière, pour autant bien sûr que cette mesure leur soit profitable. Les décisions prises doivent être libres de tout préjugé et ne pas viser exclusivement à faciliter le travail de l’école.

Se côtoyer dès l'âge préscolaire

L’inclusion dans les structures ordinaires commence bien avant l’entrée à l’école. Qu’ils soient ou non en situation de handicap, les enfants doivent pouvoir fréquenter une structure d’accueil, qu’il s’agisse d’une crèche, d’une garderie ou d’un jardin d’enfants. Les offres d’accueil préscolaire jouent un rôle important: elles permettent aux enfants de mieux se comprendre, d’apprendre les uns des autres et de jouer ensemble.

L’extension de l’offre existante aux enfants handicapés représente une aide importante pour leurs parents et permet à ceux-ci de concilier vie professionnelle et vie familiale, même s’ils sont confrontés au défi d’élever un enfant handicapé.

Ensemble durant la scolarité

À l’école, on n’apprend pas qu’à lire et à écrire. On s’y fait aussi des amis et on y acquiert diverses compétences sociales. C’est pourquoi l’une des revendications centrales en matière d’égalité est la scolarisation de tous les enfants à l’école régulière. Ce qui n’empêche pas, bien au contraire, de tenir compte des besoins spécifiques de chacun.

La LHand ne prévoit pas de protection explicite contre l’inégalité de traitement dans le cadre de l’école obligatoire. Toutefois, il est possible, dans certaines circonstances, de se référer directement à l’interdiction de discriminer en vertu de la Constitution ou au droit à un enseignement adéquat.

Egalité des chances aussi dans l'enseignement supérieur

Aujourd’hui, l’apprentissage tout au long de la vie est une nécessité – même pour les personnes handicapées. Mais c’est souvent plus vite dit que fait, car les offres de formation professionnelle et de formation continue ne tiennent pas suffisamment compte des personnes handicapées.

Bon nombre d’obstacles peuvent être évités ou réduits si l’on adopte les mesures appropriées. Pour un étudiant malvoyant par exemple, les documents de cours seront fournis sous forme électronique; une élève malentendante profitera d’autant plus des enseignements si elle dispose d’une infrastructure adaptée. La durée et la structure des offres de formation, et en particulier des examens, doivent être adaptées aux différents besoins des personnes handicapées.

https://www.edi.admin.ch/content/edi/fr/home/fachstellen/bfeh/themes-de-l-egalite/bildung.html