Culture

La culture élargit l'esprit et permet d'adopter de nouveaux modes de pensée et de comportement. Montrant la puissance créatrice de l'être humain, elle jette des passerelles et nous unit à nos semblables au-delà de notre diversité. C'est dire s'il est important que tous puissent participer à la vie culturelle.

Participer à la vie culturelle, un droit universel

Membres de plein droit de la société, les personnes handicapées doivent pouvoir participer à la vie culturelle. Il n'en reste pas moins qu'elles n'y sont encore guère visibles, ni comme créateurs et créatrices, ni comme consommateurs et consommatrices de produits culturels.

Améliorer l'accessibilité des activités culturelles

Les obstacles architecturaux, le manque de sensibilité ou l'ignorance des organisateurs sont autant de facteurs qui entravent la participation à la vie culturelle. Il faut changer nos habitudes, faire preuve de créativité. Il serait par exemple souhaitable que les personnes handicapées soient membres d'organes de décision culturels : on s'assurerait ainsi qu'elles soient prises en compte comme groupe cible. L'inaccessibilité des informations est un autre problème, de sorte que les personnes handicapées ne prennent pas connaissance de l'existence des activités culturelles ou alors seulement par des voies détournées. Dès lors, les domaines interdisciplinaires que sont la mobilité, l'accessibilité physique et une communication adaptée jouent un rôle capital dans l'amélioration de la participation à la vie culturelle. Les efforts accomplis dans ce sens profitent également à d'autres groupes de population, comme les personnes âgées, les familles avec de petits enfants et les migrants.

Acceptation et reconnaissance des artistes handicapés

Si les personnes handicapées sont rares parmi les spectateurs, leur présence est encore plus exceptionnelle sur scène. Et, lorsqu'elles se produisent, c'est souvent leur handicap qui attire toute l'attention. Or, les artistes handicapés souhaitent s'exprimer aux côtés d'autres artistes, à égalité de droits et pleinement conscients de leur capacité. Ils veulent exploiter tout leur potentiel créatif, intellectuel, sportif ou spirituel et gagner ainsi acceptation et reconnaissance, sans être étiquetés ni catalogués. C'est leur acte créateur qui doit primer et s'exposer à une critique aussi sérieuse que celui de toute autre personne.

L'inclusion, le but ultime

Pour que les personnes handicapées puissent participer pleinement à la vie culturelle, il faut les amener là où les choses se passent et les associer aux activités. Loin d'être un cas particulier, le handicap n'est que l'expression de la diversité humaine. Et cette diversité devient un atout lorsque les capacités et le potentiel de chaque individu sont utilisés à bon escient. La culture ne fait pas exception.

Pour que cette diversité puisse s'exprimer pleinement, les handicapés doivent pouvoir participer activement aux débats sur la culture et la politique culturelle et y faire entendre leur voix. Ce principe s'applique à toutes les questions et activités culturelles, et pas seulement à celles qui abordent le sujet du handicap. Il est également essentiel de favoriser la création de réseaux entre experts et personnes handicapées.

https://www.edi.admin.ch/content/edi/fr/home/fachstellen/bfeh/themes-de-l-egalite/culture-pour-tous.html