Mobilité

La mobilité est primordiale dans notre société. Mais pour les personnes handicapées, elle n'est garantie que partiellement. La loi sur l'égalité prévoit des mesures destinées à faciliter l'accès aux transports publics ; les services de transport privés jouent un grand rôle également.

Transports publics

Pour se déplacer, de nombreuses personnes handicapées doivent recourir aux transports publics, tels que le bus, le tram, le train, le bateau ou encore l'avion. Aujourd'hui, ces moyens de transport ne leur sont que très partiellement accessibles.

Ainsi, les personnes en chaise roulante se heurtent régulièrement à des marches quand elles veulent monter dans un bus, un tram ou un train. Quant aux personnes malvoyantes ou malentendantes, elles n'ont encore que peu d'informations optiques ou acoustiques pour s'orienter de manière autonome dans un hall de gare, un arrêt de bus, une station de métro ou un aéroport et dans le moyen de transport lui-même.

La mise en place d'un système de transports publics accessibles pour les personnes en situation de handicap est régie par la Loi fédérale sur l'élimination des inégalités frappant les personnes handicapées (LHand) et par l'Ordonnance visant à assurer l'accès des personnes handicapées aux transports publics (OTHand). Les prescriptions portent autant sur les constructions, les installations et les véhicules que sur les systèmes d'information au public et d'émission de billets. Pour atteindre ce but, la LHand prévoit un délai transitoire de 20 ans pour les constructions, installations et véhicules, alors que pour les systèmes d'information à la clientèle et les distributeurs de billets, le délai est de 10 ans.

Office fédéral des transports (OFT)


L'Office fédéral des transports (OFT) est l'Office fédéral compétent en matière de transports; il chapeaute les transports publics en activité en Suisse, principalement les chemins de fer, les autobus ou les bateaux.

Transport spécialisé

En l'absence de transports publics accessibles, et sous l'impulsion notamment des associations et organisations d'entraide, une alternative a pu être mise en place avec les transports spécialisés.

Par « transport spécialisé », il faut entendre principalement des voitures aménagées pour transporter les personnes ayant des difficultés à la marche ou qui se déplacent en chaise roulante.

Bien qu'indispensables, ces transports n'offrent pas la même autonomie que les transports publics : la réservation de la course doit souvent se faire suffisamment à l'avance, dans des tranches horaires réduites et dans un périmètre restreint.

Leur financement n'est aujourd'hui que partiellement assuré par des subventions des collectivités publiques et par certaines prestations de l'assurance invalidité.

Informations complémentaires

https://www.edi.admin.ch/content/edi/fr/home/fachstellen/bfeh/themes-de-l-egalite/mobilite.html