Programme prioritaire "Participation"

"Nous aussi, nous avons notre mot à dire !": Il se réfère au droit des personnes handicapées de donner leur avis, de contribuer à l'organisation de la société et de participer aux décisions qui sont prises.

Le thème 2014 - 2016 "Nous aussi, nous avons notre mot à dire !" vaut pour les questions liées au handicap, bien entendu, mais aussi pour toutes les autres questions de la vie politique, publique et sociétale qui les concernent. Car comme les autres, les personnes dites « en situation de handicap » sont aussi des citoyens, des habitants de quartier, des membres d'association, des personnes actives en politique ou des clients. Ils ont donc voix au chapitre ou, pour reprendre les termes de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, ils ont droit à une participation et une intégration pleines et effectives à la société, sur la base de l'égalité avec les autres.

C'est pourtant loin d'être une évidence. Car ce n'est pas le tout d'avoir son mot à dire, encore faut-il...pouvoir le dire ! C'est-à-dire par exemple avoir accès à un lieu de rassemblement, pouvoir s'informer sur un sujet parce que les informations sont disponibles dans le format approprié, voire disposer d'un soutien technique ou personnel. Cela en supposant que les interlocuteurs sont vraiment disposés à écouter...La loi sur l'égalité pour les handicapées définit les principes fondamentaux pour que les porteurs de handicap puissent participer à la vie en société. Mais pour qu'ils puissent réellement donner leur avis, contribuer à l'organisation de la société et participer aux décisions, il en faut plus : plus de connaissances, plus d'informations, plus de prise de conscience, plus d'exemples de bonnes pratiques, plus d'expérience et, parfois, plus d'ouverture d'esprit et plus de courage pour s'aventurer en terrain inconnu.

Avec son programme prioritaire « Participation : par la parole, les actes et les idées » 2014 - 2016, le BFEH entend contribuer à créer et à améliorer les conditions requises pour donner la parole aux personnes handicapées, leur permettre de discuter avec des partenaires et de chercher ensemble comment faire du slogan « Nous aussi, nous avons notre mot à dire ! » une réalité.

Pendant la durée du programme (de la mi-mai 2014 à la mi-mai 2016), les activités et mesures prévues doivent permettre d'apprendre les uns des autres. Il s'agira d'observer la réalité, d'identifier les exemples de bonnes pratiques et d'expérimenter de nouvelles voies tout en échangeant connaissances et expériences acquises. Car il ne faut pas oublier que l'objectif majeur est de lancer des initiatives et des projets permettant concrètement la participation des personnes handicapées.

Et c'est précisément parce que le programme entend permettre aux personnes handicapées de participer au choix des priorités, à la définition des mesures à prendre et à la réalisation des activités, qu'aucun axe n'a été préétabli.

https://www.edi.admin.ch/content/edi/fr/home/fachstellen/bfeh/themes-de-l-egalite/politische-partizipation/partizipation.html