L’ouverture, premier pas vers l’inclusion

Ou comment contribuer avec une chanson à supprimer les frontières entre personnes avec et sans handicap avec une chanson. 

« Les personnes handicapées restent confrontées à de nombreux obstacles que l’on ne voit pas forcément au premier coup d’œil. », explique Daniele Corciulo. Il a composé une chanson sur l’inclusion des personnes en situation de handicap pour montrer comment la promouvoir. L’entretien avec Daniel le montre clairement : il reste beaucoup à faire au niveau professionnel et dans le monde du travail.

Foto von Daniele Corciulo am Piano
Daniele Corciulo

Daniele a 34 ans, il est aveugle et responsable de l’accessibilité numérique à l’Université de Zurich. Il a produit et enregistré la chanson « Take My Hand » avec son ami, Michael Vogt. On la trouve sur YouTube, Spotify, iTunes et AppleMusic.

Lien YouTube : Take My Hand

«Take my hand, take the chance, I believe in your ability Prends ma main, saisis ta chance, je crois en toi. »

Pour découvrir les compétences d’une personne handicapée, encore faut-il qu’elle ait la chance de les montrer. « Nombreux sont les employeurs qui ont peur de proposer un poste à une personne en situation de handicap. Souvent, ils craignent qu’elle ne soit pas assez performante. Pourtant, lorsqu’un poste est aménagé correctement, une  personne handicapée peut tout à fait faire leur travail. Sans compter que l’expérience du handicap est un enrichissement majeur. Car le fait est que : « Souvent, les employeurs ne voient pas les avantages. Et pourtant, il y en a. », explique Daniele. Et il sait de quoi il parle : pour lui en tant qu’aveugle, la recherche d’un travail n’a pas été simple. « Une inclusion réussie demande de l’ouverture des deux côtés. L’employeur doit être prêt à aller à la rencontre de la personne handicapée et à lui donner sa chance. Et celle-ci doit aussi faire sa part, en disant et en montrant clairement comment supprimer les obstacles présents sur le lieu de travail. 

« I need you, you need me, we all need diversity – J’ai besoin de toi, tu as besoin de moi, on a tous besoin de diversité. »

Pour mettre en place un environnement de travail accessible, il faut parfois innover et se montrer créatif. Tester de nouvelles voies, c’est promouvoir l’égalité des chances. Comme le dit la deuxième phrase du refrain : « L’ouverture réciproque peut permettre une diversité enrichissante. » Ce que l’on peut illustrer avec une métaphore musicale : une chanson, ce n’est pas qu’un seul son, mais toute une palette de sons, de rythmes et de mouvements.

Le texte de la chanson ne parle pas que d’égalité des chances au travail. Après avoir entendu ce morceau, on garde les paroles dans un coin de la tête, plus conscient peut-être des frontières qui séparent les personnes avec et sans handicap au quotidien, lors d’un événement sportif, dans le train, dans la recherche d’un logement ou encore au cinéma. Ici aussi, l’ouverture est le premier pas vers l’égalité des chances.

Interview et article : Julian Piller, civiliste au BFEH. L’interview a été réalisée par téléphone en allemand en juillet 2020.  

Contact spécialisé
Dernière modification 08.10.2020

Début de la page

https://www.edi.admin.ch/content/edi/fr/home/fachstellen/bfeh/themes-de-l-egalite/stimmen_vonmenschenmitbehinderungen/offenheitalsgegenseitigechance.html