Surveillance fédérale des fondations

Covid-19 : activités des fondations en 2021 et séances du conseil de fondation

La situation du Covid-19 a également une grande influence sur les fondations et peut parfois affecter leurs activités pendant plusieurs semaines. Nous sommes conscients de cette situation extraordinaire, mais nous devons néanmoins attirer l’attention des fondations soumises à notre surveillance sur le fait que l’ensemble des biens de la fondation, y compris les fonds affectés, doivent néanmoins toujours être utilisés en faveur des buts prévus dans les statuts de la fondation.

Séances du conseil de fondation

En raison de la difficile situation actuelle, les conseils de fondation peuvent tenir leurs réunions par téléphone, vidéoconférence ou par voie de circulation, même si cela n’est pas prévu dans les statuts. Il serait d’ailleurs judicieux d’inclure cette possibilité à l’occasion d’une future modification des statuts.

Nous vous prions d’en prendre note et nous vous souhaitons une bonne santé.

COVID-19-Épidémie

En raison de l’épidémie de coronavirus (COVID-19), les collaboratrices et collaborateurs de l’autorité fédérale de surveillance travaillent en majeure partie à domicile.
Nous restons atteignables comme d’habitude, par poste et courriel (
stiftungsaufsicht@gs-edi.admin.ch).

Toutes les séances sont en revanche annulées jusqu’à nouvel ordre.

Nous avons pris note des difficultés rencontrées aussi par les fondations pour le respect des délais. Nous en tiendrons compte pour l’octroi d’’une prolongation de délai.

Merci de votre compréhension.

 

Rattachée au Secrétariat général du Département fédéral de l'intérieur (DFI), l'autorité fédérale de surveillance des fondations est chargée de la surveillance de la Confédération sur les fondations reconnues d'utilité publique œuvrant aux échelons national et international. Les institutions de prévoyance ne sont pas assujetties à cette surveillance. L'activité de surveillance se fonde essentiellement sur la jurisprudence du Tribunal fédéral relative à l'art. 84, al. 2 CC qui dit ceci: «L'autorité de surveillance pourvoit à ce que les biens des fondations soient employés conformément à leur destination. » Dans ce contexte, toute personne qui souhaite créer une fondation ou a des questions portant sur l'activité d'une fondation peut s'adresser à l'autorité de surveillance. Celle-ci a aussi compétence pour connaître des recours en matière de surveillance.

L'autorité fédérale de surveillance des fondations s'occupe notamment

  • de l'examen préalable (facultatif) des projets d'actes de fondation;
  • de l'assujettisement des fondations;
  • du contrôle annuel des rapports de gestion;
  • de la modification des statuts et de règlements
  • de la dissolution de fondations;
  • des fusions et transfert de patrimoine,
  • de la dispense de l'obligation de révision ainsi que
  • de conseils aux créateurs de fondations et aux organes de la fondation.

L'autorité de surveillance des fondations est instance d'examen et de décision lors de demandes ou de plaintes en bonne et due forme adressées par des tiers et qui portent sur la légalité de l'activité d'une fondation ou sur le comportement des organes de la fondation. Elle dispose pour ce faire de toute une palette de sanctions, qui sont infligées en raison de la fonction ou sur demande justifiée de tiers selon le principe de la proportionnalité et vont du rappel à l'ordre à la dissolution de la fondation en passant par les directives, l'exécution par substitution ou la révocation des organes de la fondation

La surveillance des fondations n'a toutefois pas de compétences policières. Les fouilles, séquestres, etc. ne peuvent être exécutées que par les organes de poursuites pénales dans le cadre d'une enquête pénale.

 
 

Informations complémentaires

Contact

Surveillance fédérale des fondations
Monbijoustrasse 49/51
3003 Berne

Informations Secrétariat:
09:00 - 11:30

Tél.
+41 58 462 51 49
+41 58 481 83 47
Fax
+41 58 462 80 32

Courriel

Imprimer contact

L’autorité des fondations se numérise

A l’avenir, l’autorité fédérale de surveillance des fondations (ASF) entend généraliser le traitement
numérique de ses tâches et de ses contacts avec ses clients. Pour atteindre cet objectif, elle a
lancé le projet eESA.

https://www.edi.admin.ch/content/edi/fr/home/fachstellen/eidgenoessische-stiftungsaufsicht.html