Études et contributions

Coronavirus et discrimination

Le document de travail « Cas potentiels de discrimination en lien avec le coronavirus » rassemble divers problèmes possibles, pressentis ou déjà identifiés survenant dans le domaine de la discrimination (raciale) et de la protection des droits fondamentaux en relation avec la crise du coronavirus et les mesures mises en œuvre pour enrayer la pandémie. Il porte une attention particulière aux groupes de personnes qui se trouvaient déjà dans des situations précaires avant la crise du coronavirus et qui risquent, en raison de cette dernière, d’être davantage marginalisés.

Cas potentiels de discrimination en lien avec le coronavirus (PDF, 1 MB, 27.10.2020)

Vivre ensemble en Suisse

Le Conseil fédéral a chargé l’Office fédéral de la statistique de réaliser l’enquête « Vivre ensemble en Suisse » à compter de 2016.

Les études et les contributions ci-après ont servi à mettre sur pied cette enquête :

Données statistiques sur l'égalité de traitement et la discrimination selon l’origine et les caractéristiques ethnoculturelles

Tant des instances internationales (notamment l’ONU et le Conseil de l’Europe) que des organisations de soutien aux victimes (par exemple lors du colloque du SLR sur le racisme anti-Noirs de mai 2018) ont déploré que la statistique publique suisse ne relève pas de données sur l’appartenance à des groupes particulièrement exposés au racisme. Le SLR et l’OFS ont par conséquent chargé un expert d’examiner la pratique de la Suisse en la matière, sur la base des normes légales et statistiques existantes aux niveaux national et international. Dans son rapport, l’expert conclut que l’idée de relever des données relatives à l’appartenance à une « race » ou à un groupe de population exposé à la discrimination n’est pas envisageable pour la statistique publique suisse, et cela tant pour des raisons relevant des droits fondamentaux (dans le cas des relevés obligatoires) que pour des raisons techniques. Le recours à des variables concernant l’appartenance ethnique, le parcours migratoire ou même la nationalité ne constitue pas non plus une solution, puisqu’aucune d’entre elles ne décrit les groupes de population vulnérables de manière exhaustive. Pour disposer de données sur ces groupes, il faut par conséquent continuer à combiner de multiples sources (statistique publique, données d’organisations privées, enquêtes quantitatives et recherches qualitatives). L’auteur du rapport recommande toutefois d’améliorer la visibilité des données existantes et de promouvoir d’autres projets de recherche sur cette base. 

Rapport Données statistiques sur l'égalité de traitement et la discrimination (2019) (PDF, 1 MB, 16.03.2020)

 
 

Dernière modification 27.11.2020

Début de la page

https://www.edi.admin.ch/content/edi/fr/home/fachstellen/frb/rapports-et-monitorage/etudes-preliminaires.html